Terreurs nocturnes : notre cauchemar en tant que parent

TERREURS NOCTURNES

L allaitement 3

 

Aujourd'hui j'ai décidé de vous parler de ce qui bouleverse notre sommeil ces derniers mois. La cause de nos réveils nocturnes. Notre petit Lohan fait des terreurs nocturnes depuis plusieurs mois maintenant et depuis quelques semaines nous avons pris la décision de lui donner de l'homéopathie pour l'aider dans son sommeil. 

 

Qu'est ce que la terreur nocturne ? 

Les terreurs nocturnes 1

 

Elle est le mixe du cauchemar et du somnambulisme en gros. Elles ont lieu dans dans les phases de sommeil non paradoxal. Notre pharmacien nous a dit qu'elles survenaient en général plus tôt dans la nuit mais pour notre part Lohan commence à se réveiller vers 23h30/00h et cela peut se répéter autant de fois que son petit train du sommeil durera. Nous avons essayé d'en parler avec lui mais il ne s'en souvient pas, au contraire d'un cauchemar où il sait nous dire "a eu peur moi", et là c'est caractéristique de la terreur nocturne et donc plus inquiétant pour le parent que pour le petit car lui ne s'en souvient pas.

Les signes éventuels de la terreur nocturne peuvent être que l'enfant, sans se réveiller, va :

- Crier, parler, appeler à l'aide,

- Se débattre, s'asseoir dans son lit,

- Ne pas vous répondre ou semble ne pas vous reconnaître quand vous lui parlez,

- etc ... 

 

Comment réagir face à ces terreurs nocturnes ?

Les terreurs nocturnes 2

 

Dans ce contexte nous sommes un peu démunis en tant que parents car nous ne pouvons pas faire grand chose mise à part le réconforter, mais sans le réveiller. On va donc le rassurer, lui susurrer des mots réconfortants pour que son inconscient puisse entendre ces paroles, mais sans entrer en contact physique avec lui.

 

On insistera sur le fait de faire attention à ne pas réveiller un enfant qui a une terreur nocturne, tout comme un enfant somnambule (cela risque de lui procurer des angoisses, ne pas vous reconnaître, être perdu, au moment du réveil). Si jamais il y a un risque de danger potentiel autour de lui, on veillera alors à préserver son confort et retirer tous les jouets autour de lui, protéger le tour de son lit (en mettant des tapis au sol, ou en protégeant les barreaux et bords de lit), mettre une barrière à la porte de sa chambre et/ou dans les escaliers, mettre des poignées qui ferment à clés aux fenêtres par exemple. 

 

Que faire pour lutter contre ces terreurs nocturnes ? 

Les terreurs nocturnes 3

 

Personnellement, je n'ai pas été en mesure de stopper les terreurs de Lohan pour le moment. Malgré que l'on m'ai dit (pharmacie, psychologue) que nous ne pouvons prévenir ces phénomènes, j'essaie quand même de mon côté de toujours le rassurer avant de dormir en lui expliquant que tout va bien se passer, que papa et maman sont à côté de lui, qu'Aurélien est dans la chambre à côté, que ses doudous vont l'aider à faire des beaux rêves. Je lui parle le plus doucement possible. J'essaie (ainsi que son frère et papa) aussi de limiter les peurs pendant la journée (sans le surprotéger) et également à le protéger des crises de son grand frère (même si on m'a dit que cela n'y joue pas je reste septique quand même). 

 

Quoiqu'il en soit suivez votre instinct, écoutez vous en tant que parents c'est ainsi que vous arriverez à rassurer comme vous le pouvez votre enfant et prendre les décisions nécessaires. 

 

Nous en sommes arrivés à instaurer de l'homéopathie le soir car les terreurs sont vraiment très nombreuses certaines nuits et Lohan se réveille extrêmement fatigué. 

 

Depuis quelques semaines donc les nuits sont "plus paisibles" sans pour autant qu'elles aient disparu. Il arrive cependant qu'il n'y en ai pas (c'est arrivée deux fois) et à des moments où il se couche tard (au delà de minuit) et joue beaucoup (et s'énerve même). Je pense alors que son sommeil est beaucoup plus profond et que son sommeil paradoxal prend le dessus. 

 

Mais si cela persiste à nouveau nous prendrons tout de même conseil auprès du pédiatre qui le suit. 

 

Je vous partage mon vécu, ainsi que les "témoignages" que l'on a pu m'apporter face à cela, je n'ai pas un regard de professionnel mais celui d'une maman fatiguée lol. 

 

Des questions, une expérience à partager ... n'hésitez pas à nous en faire part en commentaire.

 

Audrey 

De maman, nounou et ses loulous.

 

terreurs nocturnes cauchemars sommeil fatigue somnambulisme

Commentaires (2)

Mamouette à l'ouest
  • 1. Mamouette à l'ouest (site web) | 11/12/2018
Je ne suis pas encore certaine de Bibou fait des terreurs nocturnes, mais ça y ressemble beaucoup. Nous en parlerons à sa pédiatre en janvier.
Les crises n'ont pas lieu toutes les nuits, mais presque. Il se réveil en hurlant, je le retrouve assis dans son lit en pleur et impossible de rentrer en contact avec lui. Ça empire les choses si j'essaie de le prendre dans mes bras.
Bref, je te comprend. Les nuits sont difficiles et épuisantes.
mamannounouetsesloulous
  • mamannounouetsesloulous (site web) | 18/12/2018
bah écoute au vu de ta description cela y ressemble fortement et le fait d'essayer d'avoir un contact cela peut le perturber car il perd alors tous ces repères ... en attendant n'hésites pas à aller en pharmacie :) tiens moi au courant :) et plein de courage à toi

Ajouter un commentaire