enfant

Nourrisson 5

Le TDAH : le Trouble qui trouble

LE TDAH : LE TROUBLE QUI TROUBLE. 

Nourrisson 5


 

TDA(H) qu'est ce que c'est ? 

Cartes a gratter maison 2

 

Le trouble du déficit de l'attention avec ou sans hyperactivité, appelé TDA(H) est un trouble neurologique et du développement. D'ailleurs il s'agit là bien plus qu'un trouble mais d'un handicap reconnu.

 

Ne pas confondre un enfant actif avec un enfant hyperactif. C'est là toute la perplexité du trouble. Réussir à le cerner, pour le pouvoir les médecins (pédopsychiatres, neurologues, etc) effectuerons différents tests, mais attention les professionnels en mesure de détecter le trouble ne sont pas forcément très calés (et j'en ai longtemps fait les frais). 

Les signes du TDA(H) : 

Cartes a gratter maison 3

 

Pour qu'un diagnostic puisse être posé l'enfant présentera les troubles depuis plus de 6 mois et en général on s'en rend compte bien avant son adolescence. Plusieurs signes peuvent vous mettre en alerte : 

- Un déficit de l'attention : l'enfant aura du mal à se concentrer et à terminer ce qu'il a commencé, se laisse facilement distraire par tous ce qui peut l'entourer.

- L'hyperactivité : l'enfant sera toujours en mouvement (son pied qui bouge, alors qu'il vous parle se balance d'un pied à l'autre, sa fermeture éclair, etc etc ....). Il est souvent décrit comme perturbateur, agressif et/ou bruyant à l'école car il jouera avec ce qui l'entoure, se balancera sur sa chaise, se lèvera ou parlera sans permission.

- Une impulsivité : Répond trop vite ou fera les choses sans attendre la fin des consignes. Pourra se mettre en danger (sans qu'il ne s'en rende compte). On le décrira souvent comme "capricieux", "exigeant", "égocentrique". 

Bien souvent d'autres troubles s'ajoutent au TDA(H). Les troubles de l'opposition et de la provocation, de multriple dys (dyslexie, dysgraphie ...), anxiété, troubles du sommeil, etc.

 

Quelles conséquences ? 

Cartes a gratter maison 4

 

L'enfant se verra avoir des difficultés sociales, familiales et scolaires.

Il aura donc du mal à se sociabiliser et à se faire des amis.

 

A l'école, l'apprentissage deviendra difficile, surtout la partie des devoirs, car pour lui cela lui demandera beaucoup de concentration et il lui sera difficile de pouvoir se canaliser... 

 

Sur le point de vu familiale, la situation est d'autant plus difficile car un enfant TDA(H) est souvent impulsif et agressif, et même si sur le papier de nombreux outils sont donnés ils sont extrêmement difficile voir impossible à mettre en place. 

 

On pourra donc noter différents troubles ou difficultés associés :

- Trouble d'opposition (agressivité, violence, non-respect des règles ...) 

- Trouble du sommeil 

- Dyslexie, dysgraphie, dyspraxie ...

- Difficulté de s'exprimer à l'oral

- Anxiété

- Tics 

- Incontinence surtout la nut

- Syndrome des jambes sans repos...

Pour aider nos loulous différents sites proposent des objets qui permettent de les canaliser et d'éviter des crises : HOP'TOYS (ici) et le monde du TDAH (ici )sont deux sites que je trouve bien construits pour nos enfants. 

Des traitements peuvent également aider à leur concentration ou même calmer un peu leur agressivité mais cela reste précaire.

 

Mon vécu :

Cartes a gratter maison 5

 

Depuis tout petit Aurélien a du mal à tenir en place, se met en danger malgré tout ce que j'ai pu lui expliquer, des troubles du sommeil. Toutes les activités que je lui proposais en extérieur ne sont jamais suffisante, il peut courir toute la journée sans se fatiguer. Par contre il n'arrive pas à rester plus de 2-3 minutes sur une activité. Quand il était tout jeune je me disais que c'était normal : c'est un enfant et un enfant ça bouge. 

Sauf qu'au fil du temps je recevais et j'entendais toutes sortes de remarques plus ou moins blessantes ("il est mal élevé", "il va mal tourner" etc etc). Puis mon médecin traitant a commencé à me parler du TDA(H) et que mon loulou aurait ce trouble, ce qui expliquerait son comportement. 

Aujourd'hui il est bien diagnostiqué, après de nombreux examens et de spécialistes consultés (mais selon la neurologue il ne serait pas aussi sévère qu'annoncé par le pédopsychiatre). Notre quotidien est un véritable enfer, oui le mot est lâché et il peut paraître fort mais je peux assurer qu'il est faible. 

 

Les problèmes de comportement à l'école ne cessent de monter au fur et à mesure qu'il grandit et évolue. Il se bat, rentre en conflit constamment, n'arrive pas à se faire de copain, ment etc ... ce qui nous a même valu un signalement par l'école aux services sociaux. Faut dire qu'un enfant qui se bat et qui va raconter à son directeur qu'il est battu ça prête à confusion. Celui-ci n'a pas abouti, oui car nous ne le battons pas c'est certain, cependant j'ai demandé l'aide des services sociaux, notamment l'aide d'une assistante sociale. Elle m'a donné de nombreux outils, mais également un soutien pour moi. Mais cette dernière nous a également laissé tomber (et personne n'est en mesure de me redonner un rdv) on va dire que désormais cela m'arrange. 

 

Mais son comportement n'est pas seulement problématique à l'école, il l'est encore plus à la maison. Destruction en tous genres (sa chambre n'a plus aucun meuble qui tient correctement), insolence, opposition, provocation, violence envers lui-même (il se donne des coups de poing et pieds, se tape contre les murs ...) mais aussi envers moi ... tout ceci au fil du temps ne cesse d'augmenter et d'être de plus en plus dur à vivre. 

 

Le principal problème reste les devoirs. Laisse le se débrouiller me direz-vous, cependant si nous le laissons faire il ne fait absolument rien et c'est bien dommage pour un enfant avec 16 de moyenne générale donc 19 en maths (par exemple), mais de toute manière au bout d'un moment c'est autre chose qui devient plus que conflituelle. 

Malgré tout il se contient au maximum en journée (tant à l'école que lorsque j'accueille les loulous) du coup le soir ça éclate. 

Mais le plus dur c'est de le voir être rejeté par ses camarades, ce qui reste compréhensible au vu de son comportement, mais en tant que maman c'est dur de savoir que ton enfant n'est jamais invité à un anniversaire et que quand tu organises le sien personne ne vient, ce n'est qu'un exemple. 

Il souffre de toute cette situation autant que nous. Il a un mal-être horrible en plus de tout le reste, on va dire que le rejet de son père et la violence conjugale dont j'ai fait preuve par le passé ne l'aide pas à avoir un développement serein, mais a contrario il n'arrive pas à se livrer et faire confiance à un psychologue. 

Je vous livre une petite part de moi, je me confie à vous, peut-être que vous pourrez-vous aussi trouvez du réconfort savoir que vous n'êtes pas seul(e), mais peut être que désormais vous aussi vous pourrez comprendre les dessous des troubles de nos enfants. Que non ils ne sont pas mal élevés, que non ils ne le font pas exprès, que non ce n'est pas si facile pour nous non plus ... Ils ont un trouble qui touche leur cerveau et leur capacité de développement. 

Le but de cet article est de faire comprendre autant que possible ce trouble mais également aider à faire changer les mentalités. Loin de moi être une experte et vous pourrez trouver encore bien plus d'information sur le site et page facebook du Monde du Tdah.

Si vous avez des questions, ou même une expérience à nous partager ... n'hésitez à pas à nous en faire part en commentaire. 

 

Audrey 

De maman, nounou et ses loulous.